Allo Vêto !

Les problèmes de santé peuvent arriver n'importe quand, un accident, une malnutrition, mauvaise maintenance, ... plein de soucis que l'on aimerait éviter.

Je vais référencer les différents incidents qu'y m'ont obligé à faire un tour chez le vétérinaire, et si possible les expliquer au mieux. Je vous mentionnerai aussi les médications prescrites s'il y en a eu.  

Internet et les forums ont leur utilité sur la manière de se renseigner, demander de l'aide pour établir un diagnostic qu'il sera possible de soumettre au vétérinaire.

Mais je tiens à préciser que si vous pensez diagnostiquer une pathologie il ne vaut mieux pas essayer de faire de l'automédication sur votre animal. Il est préférable de consulter un vétérinaire spécialisé dans les NAC car beaucoup de pathologies ont des symptômes similaires.

Je ne peux que vous conseiller de vous procurer le livre "Guide pratique des maladies des reptiles en captivités", écrit par le Dr L. Schilliger ( vous le trouverez dans la rubrique Documentation ).

 

  • Elaphe Guttata (Panterophis Gut) Collé au scotch double face :

Souvent lors de ma mise en place d'une décoration il est fort pratique d'utiliser du scotch double face pour fixer divers matériaux entre eux ou contre les vitres du terrarium. Malheureusement si votre animal est un peu trop curieux ou que vous avez mal condamné certains interstices qui mènent à l'arrière de la décoration, il y a un risque que votre animal se retrouve malgré lui collé au scotch. C'est ce qui s'est passé, un de mes serpents est passé derrière le décor et s'est collé à deux parties différentes du corps. Des parties stratégiques et pouvant entrainer sa morts en cas d'arrachage : le cloaque et la queue ( sur 20 cm ) ainsi que le cou et la mâchoire inférieure ( sur 15 cm ).

Lorsque j'ai constaté l'incident, j'avoue avoir perdu mes moyens car ne sachant quoi faire. Il m'était impossible de joindre un professionnel pour demander conseil alors je me suis tourné vers notre ami Internet. J'ai posté sur un forum mon problème. Dans l'attente de la réponse, j'ai essayé d'atténuer l'effet collant du ruban adhésif en pulvérisant de l'eau dessus.  Cela a fonctionné pour les parties à l'air libre mais non sur les parties collées au serpent. Donc j'ai juste réussi à stresser encore plus l'animal qui se débattait pour se décoller sans se soucier s'il s'arrachait de la peau.

Ma femme présente avec moi eu l'idée de frotter les parties collées avec de l'huile, c'est aussi ce qu'il me fut conseillé un peu plus tard en réponse à ma demande sur le forum. Nous avons donc pris de l'huile d'amande douce qui est sans incidence sur l'animal. Et avec un coton-tige imbibé de cette huile, nous avons doucement frotté. L'un passant le coton-tige et l'autre tenant le serpent.

Cette méthode a fonctionné, le serpent s'est au final juste arraché, par ses débattements, que peu de peau. Par la suite le serpent a été placé dans un terrarium avec du papier absorbant comme substrat pour éviter toute abrasion de sa peau, il a pris des bains réguliers avec de la bétadine ( très diluée )  pour limiter toute infection. Il a naturellement effectué ses changements de mue successifs. Cela fut difficile pour certaines qui étaient en morceaux du fait de l'accident. Donc comme pour une mue difficile il a fallut procéder à des bains d'eau tièdes et retirer la mue restante délicatement à la main.

Par la suite j'ai consulté un vétérinaire ( Dr Schilliger ) pour un bilan ( 4-5 mois après). Et il s'est avéré que le serpent n'avait aucuns séquelles de l'accident.

 

  • Lampropeltis Getulus Negritus abrasion rostrale :

Peu après l'acquisition de mon Lampro. j'ai à mon grand regret constaté qu'à force de se frotter le museau aux parois du fauna box il a développé une abrasion du rostre qui heureusement n'a pas viré en abcès. Après une visite chez le vétérinaire, une médication a été prescrite : une application quotidienne d'Ophtalon (crème ophtalmique dans le cas des infections oculaires). La durée du traitement est longue, et peu durée jusqu'à 6 mois. Il faut bien appliquer la pommade durant la période de mue en plus du traitement quotidien ce qui limitera grandement les risques de mauvaise mue.
 
Après un mois de traitement j'ai pu noter une nette amélioration de l'état du rostre.  Et 3 mois après, l'infection avait complètement disparue.
 
Avant traitement :
 
photo1162.jpg
photo1163.jpg
 
 
 
 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site